Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services, montrer des vidéos, faire des publications dans des réseaux sociaux, obtenir des statistiques et vous offrir une publicité personnalisée. Lorsque vous naviguez ou utilisez AlhambraDeGranada.org, nous comprenons que vous acceptez notre politique de cookies.
Partager
Principale / Visites virtuelles / Les Palais Nasrides

La Cour des Myrtes

La Cour des Myrtes ou Patio des Myrtes (Patio de los Arrayanes) a reçu toute une variété de noms au long du temps. Le nom actuel est la Cour des Myrtes grâce aux buissons des myrtes qui entourent l'étang central et à la couleur verte vive qui contraste avec le sol en marbre blanc du patio. Il a aussi été appelé Cour de l’Etang (Patio del Estanque) ou du Bassin (de la Alberca), en raison de la taille de l'étang central qui a 34 mètres de long et 7,10 mètres de large. Cet étang divise le patio longitudinalement et il obtient l'eau grâce à deux bassins en marbre qui se trouvent chacun à chaque côté. Dans les deux extrêmes du patio il y a une nef avec des chambres et dans les côtés courts du patio il y a des portiques supportés par des colonnes avec des chapiteaux cubiques et avec sept arcs semi-circulaires décorés avec des losanges ajourés et des inscriptions de louange à Dieu. L'arc central est plus grand que les autres et présente des écoinçons de l'arc solides avec une décoration de motifs végétaux et des chapiteaux de muqarnas (stalactites). 

La galerie sud présente des placards avec des pots de muqarnas et la légende suivante : « L'aide et la protection de Dieu et une victoire splendide pour notre Maître Abu Abd' Allah, émir des musulmans ». La plupart des inscriptions qui apparaissent dans ce patio sont des louanges à Dieu ou à l'émir. Les dépendances qui existaient dans ce portique sud ont été partiellement démolies pour construire le Palais de Charles Quint (Palacio de Carlos V). Dans l’étage supérieur, sur un couloir, il y a une galerie de six arcs et avec un linteau qui est plus élevé dans la partie centrale, avec des taquets en bois, échelonnés et couverts d’ornement en plâtre, en ayant de jalousies qui datent de la fin du XIXe siècle. 

Comme il a déjà été dit, il existait des plusieurs chambres qui ont disparu mais des indices de ces chambres ont été trouvés, ce qui nous permet de savoir qu'elles ont existé. La démolition de ces chambres a contribué à épandre la légende qui dit que l'empereur Charles Quint démolit le palais d'hiver de l'Alhambra pour édifier le sien. Néanmoins, plusieurs spécialistes, malgré leur désaccord sur plusieurs points, sont bien d'accord à dire qu'il n'existe aucune preuve ni indice de l'existence d'un palais d'hiver à cet emplacement-là. 

Les nefs latérales étaient utilisées comme la résidence des femmes. Dans le rez-de-chaussée il y a plusieurs portes qui unissent (ou unissaient) les chambres. La décoration du patio dans cette galerie, à l'exception de la plinthe d'azulejos, a été faite pendant le XIXe siècle de la même façon que le portique d'en face. 

Dans la partie supérieure de la galerie nord, derrière laquelle est la Tour de Comares (Torre de Comares), il existe un parapet avec deux petites tours latérales, qui furent reconstruites en 1890 parce que les toits de cette galerie et de la suivante ont été brulés. Les extrêmes de la galerie présentent des placards avec des arcs, des coupoles et des consoles de muquarnas (stalactites). Il y a aussi une plinthe d'azulejos qui date de la fin du XVIe siècle et présente dans sa partie supérieure une inscription d'un poème d'Ibn Zamrak en l’honneur de Muhammad V après la conquête d'Algésiras en 1368.

Partager

Photos de l’Alhambra

Partager

Hôtels à Granada

Meilleur prix garanti

Booking.com

Suivez nous

© Área25 IT S.C.A 2019 - Création web & Hosting - Tous Droits Réservés
InSpain.orgFlamenco.oneFotosAlhambra.es