Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services, montrer des vidéos, faire des publications dans des réseaux sociaux, obtenir des statistiques et vous offrir une publicité personnalisée. Lorsque vous naviguez ou utilisez AlhambraDeGranada.org, nous comprenons que vous acceptez notre politique de cookies.
Partager
Principale / L'Alhambra / L’Alhambra à fond

Jardins de L'Alhambra (III)

La Cour des Myrtes ou Patio de Comares. Il fut construit sur des édifications précédentes, et fut ordonné par le sultan Yusuf Ier de Grenade (1333-1354). Conçu avec une simplicité extrême, il offre un exemple complet de l'atmosphère typique arabe, une synthèse d'architecture et jardin, bien que les éléments architectoniques soient les plus importants. Il occupe une surface de 36,60x23,50 mètres, flanquée sur ses plus hautes côtés par deux bâtiments pas très hauts et limitée sur les autres deux côtés, par des portiques d'une élégante pureté. Le portique placé au nord est uni à la Tour de Comares (Torre de Comares). Une planche rectangulaire d'eau, entourée de marbre, bordée avec des haies de myrte et aussi des orangers, fait au visiteur de diriger la vue vers le pavillon royal, où le trône du sultan se trouva. L'atmosphère qui jouit Boabdil fut: la vue du firmament, symbolisée sur la décoration en polychromie de la coupole de sa salle du trône, la vue du paysage riche qui était perçue par des creux dans les murs des pavillons; à ses pieds, la sérénité du bassin disposée comme un miroir d'eau avec les reflets du bleu ciel et du vert calmant du myrte. Au long des murs de la cour, il y a une délicate décoration géométrique inspirée par des images de la nature.

Il existe une merveilleuse harmonie entre l'architecture, l'eau et la végétation dans la Cour des Myrtes ou de Comares. Cette harmonie est précisément une des piliers de tout bon jardin, de cette façon il est transformé en un petit paradis pour les sens.

La Cour des Lions (Patio de los Leones), ordonnée d’être construite par Muhammad V au XIVe siècle, reçoit son nom de la célèbre fontaine en marbre qui est soutenue par douze lions situés au centre. La partie supérieure de la fontaine a une belle inscription arabe qui exalte le jardin que dans ce temps exista dans ce beau lieu: L'eau qui déborda ressemble à des brillantes perles et à de l'argent liquide. On se souvient des contes des Milles et Une Nuits, les Contes de l'Alhambra et des notes de guitare du maître Andrés Segovia. Cette cour est organisée sur la base d’un patio central rectangulaire de 28,50x15,70 mètres. Des galeries entourent ses 4 côtes et il y a des chemins, des grandes salles de réception et salles ouvertes aux côtés plus petits. Dans la Cour des Lions, les mozarabes abondent, présents sur des chapiteaux, des arcs, des frises et des voûtes. Il était le lieu le plus intime et privé du Palais Royal de L'Alhambra, où les rois firent leur vie.

La Cour des Lions était, sans doute, un jardin unique de L'Alhambra plein de végétation, où une fontaine s'élève au centre. L'eau arrose ces plantes et coule par des étroits canaux de marbre qui pénètrent dans les salles vers les jets d'eau. L'eau, plus ici que dans les autres cours de l'Alhambra, est considérée comme source de vie et comme un symbole.

La disposition caractéristique de la Cour des Lions divisée par 2 axes est inspirée par l'architecture persane. Le jardin octogonal, avec ses canaux à angle droit, ses fontaines, les rivières du Coran et ses pavillons, représente l'ordre parfait du monde, c'est-à-dire, l'Éden original ou le Paradis.

 

Partager
Partager

Hôtels à Granada

Meilleur prix garanti

Booking.com

Suivez nous

© Área25 IT S.C.A 2020 - Création web & Hosting - Tous Droits Réservés
InSpain.orgFlamenco.oneFotosAlhambra.es